INTEWAR

Quatrième voyage de projet au Cameroun

Dans le cadre du 4ème voyage de projet, une délégation de six personnes du projet INTEWAR s’est rendue au Cameroun entre le 26 octobre et le 04 novembre. L’équipe était composée de deux collaborateurs de la FiW e.V., de deux collaborateurs de l’IHPH et de deux collaborateurs de l’IWW. Sur place, la délégation a été élargie par des collaborateurs des partenaires de projet camerounais de l’Université de Yaoundé I et de l’ONG Ciel Bleu.

Depuis le dernier voyage de projet, une troisième zone de projet a été présélectionnée à Yaoundé V par télédétection, la station de traitement de l’eau a été construite à Soa et le cadastre des puits ou des substances dangereuses a été achevé dans la zone de projet de Douala V. 

La première étape du voyage s’est déroulée à Douala. Dans cette grande ville côtière se trouve, au sein de l’arrondissement de Douala V, la zone de projet Makepe II, qui avait déjà été parcourue lors d’un précédent voyage. L’IHPH, en collaboration avec l’équipe de l’Université de Yaoundé I, y a collecté des échantillons de différentes sources d’eau pour les soumettre à des analyses de laboratoire approfondies. Les collègues de l’IWW ont recueilli des informations pour la modélisation des inondations. Dans le même temps, les collaborateurs du FiW ont échangé avec l’administration de l’arrondissement V et le service des eaux. Lors d’une autre rencontre administrative, la délégation a parlé des mesures techniques de protection contre les inondations du district. Il a ainsi été question des « Cleaning Thursdays », lors desquels tous les jeudis, tous les drains de surface sont débarrassés des déchets et autres obstacles. Selon l’administration, depuis l’introduction de ces mesures, les dégâts causés par les fortes pluies régulières ont été fortement réduits. Ensuite, une réunion avec le comité de l’eau de Makepe II a permis de discuter de la planification concrète de la gestion de l’usine de traitement de l’eau et de la préparation d’ateliers de formation du personnel et de la population.

La deuxième partie du voyage a été consacrée à la visite des zones de projet de Soa, au nord de Yaoundé, et de Ngoussou, dans le district urbain de Yaoundé V de la capitale.

Le mardi 31 octobre 2022, la délégation a été invitée sur le campus de l’université de Yaoundé I. Lors d’une série de présentations compactes par la délégation INTEWAR sur des thèmes tels que la modélisation des inondations, l’analyse de l’eau et le développement participatif d’un concept d’eau d’urgence, un bon échange a eu lieu entre les étudiants de master, les professeurs présents et la délégation INTEWAR. A cette occasion, les participants ont également visité une installation décentralisée de traitement de l’eau sur le campus de l’université.

Le mercredi 1er novembre 2022, la station de traitement de l’eau du centre de santé de Soa a été inaugurée. Outre l’administration locale, une représentante de l’ambassade d’Allemagne au Cameroun était également présente. Auparavant, le comité municipal de l’eau s’était réuni au centre de santé et des conditions générales avaient été définies pour l’utilisation communautaire de l’installation, tant pour le fonctionnement de la clinique que pour l’approvisionnement de la population en dehors des périodes de crise. Immédiatement après la libération, l’acceptation et l’utilisation de l’installation par la population locale étaient bien visibles.

Avant de se rendre dans la troisième zone du projet, la délégation a été accueillie de manière amicale par le maire de Yaoundé V. Celui-ci lui a expliqué qu’il n’y avait pas de problème de santé publique dans cette zone. Lors du premier échange, quelques problèmes dans le district de Ngoussou ont été décrits. Le lendemain, toute la délégation germano-camerounaise s’est rendue dans la région, ce qui a permis de recueillir de nombreuses informations. Après des entretiens détaillés avec l’administration et les partenaires de projet camerounais, les sites potentiels et un concept d’utilisation pour l’installation de traitement de l’eau ont été discutés. Les collaborateurs de l’IHPH ont commencé à relever tous les points d’eau dans la zone du projet et un survol de la zone sera ensuite effectué par l’IWW et les partenaires de projet camerounais SOGEFI. Une nouvelle mission du projet dans ces zones est prévue pour mars 2023.